Les essences de bois

Le bois est une matière noble et vivante, il reste le matériau le plus utilisé pour la fabrication d’un escalier car classique ou moderne il s’adapte à tous les styles d’intérieur. C’est du choix de l’essence de l’escalier que dépendra sa solidité, son élégance, mais aussi sa finition et son entretien.

Synonyme de nature et de chaleur, le bois est le matériau le plus utilisé dans la construction d’un escalier. La couleur, le veinage et les nuances du bois apportent une harmonie avec l’espace intérieur. Nous utilisons couramment des essences comme le Hêtre, le Frêne et le Chêne.

Echantillon de chêne

Chêne

Echantillon de frêne

Frêne

Echantillon de hêtre

Hêtre

Echantillon de sapin / pin

Pin & Sapin


Toutes les essences de bois sont en exposition dans notre hall. N’hésitez pas à venir les comparer

Votre escalier vous est livré poncé et sauf demande particulière, sans teinte ni vernis. Afin de préserver toutes ses qualités et les conditions de garantie de votre escalier en bois, matériau naturel et vivant, il sera important de veiller à son entretien. À réception de votre escalier, il convient de l’installer rapidement dans un environnement tempéré, à l’abri de l’humidité. Un stockage prolongé dans un garage, hangar ou tout local humide et non isolé est de nature à lui occasionner de graves dommages non repris par la garantie. Après sa mise en place, il est nécessaire de lui appliquer, sans délai, un traitement de protection de surface (vernis/vitrificateur, lasure ou peinture adaptés). Ainsi protégé, votre escalier conservera toutes ses qualités pour les années à venir. Et pour l’entretien ? Suivez ces quelques étapes pour que votre escalier LAVOGEZ garde tout son éclat au fil des années


Le bois, un matériau naturel et vivant

Le bois est un materiau naturel vivant.Il n’est d’ailleurs pas rare qu’un parquet grince ou qu’une charpente craque. Il peut en être de même pour un escalier en bois. En effet, le bois qui constitue nos escaliers est un matériau « vivant ». Son environnement direct, les variations de températures et d’humidité de l’air liées aux saisons, parfois même l’écart de température ou d’hygrométrie entre les parties inférieure et supérieure de l’escalier (pièce non chauffée en dessous) peuvent provoquer de légères variations de dimensions. Ce sont ces « respirations » du bois qui génèrent ces grincements. C’est pourquoi le traitement d’un escalier (fond dur et vernis ou lasure) est tout indiqué dès sa mise en place, afin de stabiliser le bois et limiter au maximum ce phénomène, inhérent à la vie d’un ouvrage en bois.

Vous aimerez peut-être aussi